Champignon >

Rhizopus sp.

Rounded image Rounded image
    Macroscopie :
  • Croissance rapide
  • Milieu : Sabouraud sans cycloheximide
  • Envahissement rapide de la boite de culture avec développement aérien important
  • Aspect des colonies : cotonneux
  • Couleur :
    • Recto : blanc à gris foncé
    • Verso : incolore
    Microscopie :
  • Filaments mycéliens larges, irréguliers, peu ou non septés, ramifications à angle droit
  • Rhizoïdes au niveau des points d’insertion des sporocystophores
  • Longs sporocystophores le plus souvent regroupés par 3
  • Sporocystes globuleux, columelle ovoïde, apophyse courte et anguleuse
  • Sporocyste en parapluie = sporocyste qui a libéré ses spores, affaissement de sa paroi
  • spores unicellulaires, ovalaires ou elliptiques, irrégulières, souvent anguleuses
  • Sporocystes globuleux : contiennent les spores
  • Spores rondes ou elliptiques
  • Collerette sous la columelle présente après rupture du sporocyste et libération des spores
  • Observation possible de chlamydospores isolées ou en chainettes
    Épidémiologie :
  • Champignon filamenteux de l'environnement
  • Répartition cosmopolite
  • Réservoir : sol (dégradation des matières organiques)
  • Transmission directe : contact avec des spores ou inhalation de spores
  • Champignon opportuniste
  • Premier agent des Mucormycoses humaines
  • Patients à risque : patients diabétiques en acidocétose, atteints d’hémopathies, grands brûlés
  • Production de neurotoxines
  • Mortalité globale : environ 50%
    Pathogénicité :
  • Bétail : mycotoxicoses (hémorragies, avortements spontanés)
  • Infections opportunistes sévères chez l’immunodéprimé (atteintes rhino-cérébrales, pulmonaires, intestinales)
    Prélèvement :
  • Selon la localisation

    Examen direct :
  • Observation de larges filaments non septés

    Culture :
  • Isolement du champignon

    Identification :
  • Aspect macroscopique
  • Aspect microscopique
  • Spectrométrie de masse en cours de développement
    Diagnostic différentiel :
  • Avec les autres Mucorales.
    Éléments de traitement :
  • Traitement le plus précoce possible

  • Exérèse chirurgicale des tissus infectés

  • Traitement antifongique : amphotéricine B liposomale, posaconazole (6 à 12 semaines)

  • Association d’antifongiques en cas d’échec de la monothérapie

  • Action préventive : contrôle de l'immunodépression sous-jacente