Parasites >

Taenia saginata

Rounded image Rounded image
    Épidémiologie :
  • Répartition : cosmopolite
  • Transmission par voie digestive (ingestion de viande de bœuf crue ou insuffisamment cuite contenant des larves infestantes)
  • Prévalence en France : environ 100 000 cas par an
  • Prévalence dans le monde : environ 60 millions de cas par an
  • Infections multiples rapportées (< 1% des cas)
    Morphologie du ver adulte :
  • Ver plat hermaphrodite, plus large à l’extrémité postérieure qu’antérieure
  • Taille : environ 5 m
  • Couleur : blanche à grisâtre
  • Scolex (tête) inerme (sans crochets) : pyriforme, 1 à 2 mm de diamètre, 4 ventouses elliptiques
  • Strobile : 1000 à 2000 anneaux ou proglottis
  • Anneaux courts et larges (extrémité antérieure) à longs et moins larges (extrémité postérieure)
  • Durée de vie : environ 20 ans
    Morphologie de l'oeuf :
  • Taille : environ 30 𝝻m
  • Couleur brune
  • Forme arrondie
  • Coque externe séparée de la coque interne par des granulations réfringentes
  • Coque interne épaisse (ou embryophore), striée radialement en rayons de roue
    Morphologie d'un anneau mûr :
  • Taille : environ 20 x 6 mm
  • Nombreuses ramifications utérines
  • Pore génital visible sur le côté de l’anneau
  • Contient 50 000 à 100 000 œufs
    Cycle évolutif :
  • Ingestion de viande de bœuf contaminée contenant des larves infestantes
  • Développement de la larve en adulte au niveau du jéjunum (2 à 3 mois)
  • Émission des anneaux mûrs (par 5 environ) de façon active dans les selles ou de façon passive (fin d’après-midi ou soir)
  • Libération d’embryophores (ou œufs) par milliers dans le milieu extérieur
  • Ingestion des embryophores par un bœuf (hôte intermédiaire)
  • Transformation des embryophores en larves hexacanthes
  • Migration des larves : franchissement de la paroi intestinale, cœur droit, poumons, grande circulation sanguine, tissu adipeux périmusculaire
  • Transformation des larves hexacanthes en larves infestantes (durée : 2 à 3 mois) = cysticerques
    Diagnostic clinique :
  • Agent du tæniasis

  • Phase occulte : résolutive en quelques semaines
    • Douleurs épigastriques
    • Troubles digestifs : diarrhées, vomissements

  • Phase de latence :
    • Troubles digestifs : diarrhées, vomissements, gastralgies, anorexie, amaigrissement, prurit anal
    • Troubles nerveux : céphalées, vertiges, anxiété, irritabilité
    Prélèvement :
  • Anneaux mûrs de découverte fortuite
  • Selles
  • Sang
  • Test à la cellophane (fin d’après-midi ou début de soirée)

    Perturbations biologiques :
  • Hyperéosinophilie modérée en phase occulte
  • Cristaux de Charcot-Leyden dans les selles :

    Identification :
  • Examen parasitologique des selles (3 à quelques jours d’intervalle) :
    • - observation et identification des anneaux mûrs (à l’encre de Chine) : utérus très ramifié
    • - observation des œufs ou des embryophores
  • PCR sur les selles (laboratoires spécialisés)
  • Fibroscopie duodénale : observation du ver adulte dans les intestins
    Éléments de traitement :
  • Niclosamide :
    • Prise à jeun
    • Mâcher 2 comprimés longuement puis les avaler
    • Attendre 1h (sans manger ni boire)
    • Mâcher 2 comprimés longuement puis les avaler
    • Attendre 3h avant l’alimentation ou la boisson
    Prophylaxie :
  • Surveillance vétérinaire des carcasses de bœuf
  • Cuisson suffisante de la viande de bœuf
  • Congélation de la viande de bœuf à destination de la consommation humaine
  • Mesures de lutte contre le péril fécal
  • Contrôle parasitologique 3 mois après le traitement